édition du 6 novembre 2019

Nouvellesnb.ca 6 novembre 2019 – Nouvelles NB

Votre journal NUMÉRIQUE du mercredi 6 novembre 2019
Édition # 757 / 3e année

Éphémérides du NB
Vous souvenez-vous…?

Le 6 novembre 1989, il y a 30 ans, Bernard Valcourt reprennait ses activités comme député fédéral après une absence de quatre mois de la vie politique, suite à un accident de motocyclette survenu au mois de juillet précédent.

PRÉVISIONS DE LA MÉTÉO
Demain au NB :
2°C Neige intermittente
Détails par région à la fin du journal.
Dans NouvellesNB aujourd’hui

– On se fait peur et on se demande qui pêche trop, puis on en saura plus sur les dépenses de la province, on saura d’où vient notre pétrole, et toutes sortes de nouvelles sur Bathurst, St-Quentin, Caraquet, Edmundston, Lamèque, Baker-brook et tout ce que vous devez savoir sur le NB.

Opportunisme utile à sa ville

Cyrille Simard invite les étudiants rejetés
du Québec

Le maire d’Edmundston, Cyrille Simard, ne perdait pas de temps pour réagir à un événement touchant les étudiants étrangers au Québec qui leur faisait perdre des droits acquis. Le maire Simard, profitant de la Semaine nationale de l’immigration francophone, réagissait en invitant ceux-ci à choisir le NB, province bilingue, et surtout à venir s’installer dans sa ville où il y a un campus universitaire et un campus collègial… même si les programmes ne sont pas nécessairement identiques aux spécialisations visées par les étudiants affectées par la nouvelle loi sur l’immigration au Québec.

Simard, réussissait à faire parler de sa ville et des possibilités pour les étudiants étrangers de venir s’installer au NB. Un bon point pour le maire d’Edmundston.

Des fois
on se demande
qui pêche trop ?
Évidemment, les poissons et autres animaux sur terre n’ont pas de frontière. Les limites territoriales de certains sont déterminées par eux selon des accords mutuelles.

D’autre part on accuse souvent les pêcheurs de trop capturer de poissons, de faire de la surpêche… sans qu’on ait un portrait complet de la situation.

Le tableau ci-haut énumère les débarquements des poissons de fond de l’Atlantique en 2017 pour un total de 93,866 tonnes métriques ou 206,505,200 livres dans cette année seulement. Ça semble beaucoup!

Pourtant…
En 2017 les phoques gris qui sont protégés par Parcs Canada formaient un troupeau de 468,300 bêtes dans le golfe. Ils mangeant environ 50 livres de poisson par jour équivalent à 23,415,000 livres par jour. C’est pas rien, ça aussi.

En seulement 10 jours les phoques mangeant plus que tous les débarquements d’une saison de pêche dans la région Atlantique. On peut se demander raisonnablement si Brigitte Bardot n’aime pas le poisson en préférant sauver les phoques, ce qui déséquilibre l’écosystème?

Le résumé
des dépenses fiscales du NB disponible

La province a rendu public, aujourd’hui, le Résumé des dépenses fiscales du NB pour 2018.

Le résumé, qui est publié pour la première fois, présente les dépenses fiscales et donne une brève description des objectifs, de la date de mise en œuvre ainsi que du coût estimatif de chaque mesure.

Les dépenses fiscales comprennent les crédits d’impôt, les remboursements et les programmes d’allégement offerts aux particuliers, aux organismes sans but lucratif, aux établissements, aux municipalités et aux entreprises. Elles aident à obtenir des avantages sociaux et économiques, mais elles représentent un manque à gagner.

De plus amples renseignements sur les priorités et les mesures du gouvernement sont disponibles en ligne sur le site web de la province.

L’ancien manège militaire à Edmundston trouve preneur
L’édifice de l’ancien manège militaire du chemin Canada a été acquis par l’homme d’affaires, Gaétan Thériault, de Saint-Basile. Il entend y réunir ses entreprises de soudure et de machinage/usinage, situés dans deux autres endroits dans la localité, qui occuperont environ 50 % de la superficie du bâtiment. Les espaces restants seront disponibles pour la location. Cette acquisition devrait permettre d’ajouter quelques emplois à la demi-douzaine de travailleurs déjà en fonction.

C’est le deuxième édifice inoccupé vendu par l’agence immobilière Alliance Realty en quelques mois après l’ancien Foyer Saint-Joseph de Saint-Basile.
(Gilles Duval CFAI-FM)

De partout dans le monde
Au Canada
on importe du pétrole

Le Canada est un pays producteur de pétrole mais il est aussi un importateur de pétrole. On le fait venir de partout dans le monde.

En provenance de différents pays on achètent chaque jour des tonnes de barils de pétrole qu’on paie en milliards de dollars.

État-Unis 2016
265,000 barils 5,600,000,000 $

Arabie Saoudite 2016
86,700 barils 1,620,000,000 $

Algérie 2016
85,000 barils 1,822,000,000 $

Nigéria 2016
74,000 barils 1,516,000,000 $

Norvège 2016
42,000 barils 870,000,000 $

Kasakhstan 2016
19,000 barils 428,000,000 $

Côte d’Ivoire 2016
12,500 barils 239,000,000 $

Royaume-Uni 2016
9,900 barils 186,000,000 $

Tout ce pétrole est livré au Canada par bateau et par pipeline (des ÉU). Ce qui amène une question importante pour l’avenir de l’énergie au Canada. Aurons-nous besoin d’un pipeline dans l’avenir? On pourrait aussi se demander combien de temps, encore, ferons-nous usage des produits pétroliers? 20 ans, 30 ans, peut-être 50 ans. Mais au rythme où les voitures électriques sont produites et sont vendues il faut sérieusement se questionner sur l’opportunité, après avoir acheté un pipeline de plus de 4 milliards de dollars… de l’étendre «coast to coast»!

Rue Sainte-Anne à Bathurst

Les élèves veulent réduire la vitesse des automobilistes

Les élèves de l’École secondaire Népisiguit cherchent des solutions afin de réduire la vitesse des véhicules sur la rue Sainte-Anne, une artère achalandée située à proximité de deux écoles.

Le président du conseil étudiant de l’ESN, Édouard Wilson (photo), a récemment effectué une présentation publique devant le conseil municipal de Bathurst. Les jeunes proposent notamment l’ajout de deux panneaux de signalisation avec radar intégré qui indiqueraient la vitesse des véhicules dans la zone scolaire en tout temps.

Le conseil étudiant est même prêt à fournir un montant de 1 000 $ pour la réalisation du projet évalué à près de 7 000 $. Édouard Wilson reconnaît que la sécurité est la responsabilité de tous.

Le maire de Bathurst, Paolo Fongemie, répond que la Ville a été très réceptive à la demande du conseil étudiant de l’ESN. Une décision sera prise au cours des prochaines semaines. Fongemie souligne que plusieurs collisions sont survenues sur la rue Sainte-Anne dans les dernières années.

(Serge Dionne CKLE)

Beresford ajuste
ses Soirées
de reconnaissance

Pour améliorer l’organisation de ses Soirées de reconnaissance des entreprises, le comité responsable décidait qu’à l’avenir elles seront reconnues selon leur date de fondation et non selon le nombre d’année en affaires. Cette nouvelle façon de procéder sera dévoilée par le maitre de cérémonie lors de la prochaine soirée de reconnaissance le 20 novembre au Centre Raoul-Charest.

Saint-Quentin

Les citoyens
d’une partie du DSL
refusent une annexion
avec la municipalité

Les citoyens d’une petite section du DSL de Saint-Quentin (District des services locaux) s’opposent à une possible annexion avec la Ville de Saint-Quentin. Lundi soir, c’est dans un vote de 30 «non» et 24 «oui» qu’ils se sont prononcés sur la question. En tout, 62 personnes de plus de 18 ans étaient admissibles au référendum.

Le projet, qui concerne environ 60 résidences et 90 citoyens, vise à annexer une portion du DSL pour que que deux entreprises majeures de la région, Groupe Savoie et North American Product, fassent partie des limites municipales, ce qui représenterait des revenus fonciers annuels d’environ 112 000 $ pour la Ville de Saint-Quentin, une somme qui actuellement s’en va dans les coffres provinciaux à Fredericton.
(Gilles Duval CFAI-FM)

Les citoyens
de Caraquet de moins en moins informés
Depuis plusieurs années on constate que les citoyens de Caraquet perdent de plus en plus le fil lorsqu’il s’agit de ce qui se passe au conseil de ville de Caraquet.

Depuis un bon moment les réunions du conseil, pour accommoder des élus (ou pour dissimuler des décisions) sont faite à l’heure du midi, ou à la fin de l’après-midi. Alors que dans la plupart des villes et villages au NB c’est entre 18h30 et 19h30 que se réunissent les conseils municipaux.

Au niveau de la diffusion de l’information, Caraquet avait autrefois une revue municipale (L’Écho de Caraquet, produit dans Caraquet même) distribiuée par Postes Canada que l’administration choisissait de ne pas renouveler le contrat pour le donner au journal local l’Acadie Nouvelle qui faisait imprimer une revue municipale à l’imprimerie d’Irving à Moncton.

Depuis quelques mois, cette dernière publication n’est plus distribuée que quelques fois par année, les autres mois ce sont deux pages achetées directement dans le journal local (probablement pour le soutenir) et le format numérique est envoyé à des citoyens qui ont une adresse courriel. Tout un pan de la population n’a plus accès à ces informations municipales… cette tranche de la population est souvent celle des ainés qui aiment bien savoir ce qui se passe à l’hôtel de ville et n’ont plus accès à ces décisions qui pourraient influencer le futur de leurs taxes foncières. Est-ce une forme de contrôle de l’information? Seuls les citoyens pourraient le dire… à leur maire!

Investissements provinciaux

Le bâtiment d’entretien des autobus doit être une priorité, selon le député D’Amours

Le député d’Edmundston-Madawaska-Centre, Jean-Claude D’Amours, estime que le bâtiment d’entretien des autobus scolaires dans la 42e Avenue à Edmundston devrait faire partie des priorités en matière d’investissements du ministère des Transports et de l’Infrastructure.

Le ministre D’Amours dit avoir fait parvenir une lettre au ministre Bill Oliver afin d’identifier les priorités de la circonscription au niveau des projets d’immobilisation 2020-2021.

«Ce bâtiment nécessite des investissements afin de conserver l’infrastructure et offrir un environnement de travail sécuritaire pour les employés. Le processus de relocalisation de l’édifice, situé dans une zone résidentielle, doit commencer maintenant» a souligné le député Jean-Claude D’Amours.

Il a rappelé que lors du dernier budget d’immobilisation, le gouvernement de Blaine Higgs a pris la décision de mettre de côté les projets de rénovation de la polyvalente la Cité des Jeunes, de l’unité Mère-enfant à l’hôpital régional d’Edmundston et a diminué les budgets consacrés aux routes. Selon le député D’Amours, ces projets demeurent une priorité dans la région.
(Gilles Duval CFAI FM)

Avec la formation d’un Comité MADA

Lamèque pensait
à ses aînés

Le conseil de ville de Lamèque, en réunion à pareille date l’an dernier, s’engageait pour faire une démarche MADA/CADA (Municipalité/Communauté amie des aînés), qui visait à améliorer le bien-être de tous ses citoyens aînés, et mettre sur pied un comité de citoyens (comité directeur) dont les membres étaient nommés par le conseil pour coordonner la démarche MADA/CADA. Le comité est devenu responsable de mettre en œuvre la démarche menant à un plan d’action façonné selon la réalité de sa communauté pour améliorer la qualité de vie des aînés. Depuis un an les gens de Lamèque profitent de la présence d’un comité MADA/CADA.

La petite histoire
de Baker Brook

Des immigrants américains sont les fondateurs de Baker-Brook et c’est vers 1820, sous la supervision de John Baker que le village fut fondé et devint le berceau de la légendaire république du Madawaska.

L’économie à cette époque est principalement fondée sur l’exploitation forestière et l’agriculture. Le premier bureau de poste fut ouvert en 1848 et c’est vers 1898 qu’on y retrouve un magasin, un hôtel et une scierie.

Des conflits, des problèmes internes et des problèmes de personnalités sont à l’origine de beaucoup de changements au sein du conseil d’administration à une certaine époque. Avec le temps l’harmonie s’installait dans la petit communauté qui prospère depuis.

La région de Baker-Brook et du Haut-Madawaska est habitée par plus de 4,000 personnes.

À quoi serviront
les fonds collectés
par le Radithon
des roses ?

Les projets

Clinique de chimiothérapie

La clinique a besoin de trois chariots mobiles muni d’un ordinateur portable; les infirmières pourront consigner des notes en temps réel sur le patient. Elles pourront aussi surveiller le patient en continu et avoir une communication directe avec l’équipe d’oncologie.

Gynécologie

Les gynécologues demandent actuellement une pièce d’équipement, soit une unité de cryochirurgie, qui permet de traiter la patiente présentant un état précancéreux du col de l’utérus. La cryochirurgie utilise le froid extrême (azote liquide et gaz carbonique) pour geler et détruire les cellules anormales ou des tissus. Elle a pour but de traiter la patiente tôt et d’éviter le recours à une intervention plus invasive en salle d’opération. Cet équipement est le moyen le plus sûr et le plus efficace pour traiter et même guérir le cancer du col de l’utérus. De plus, la période d’attente pour le traitement diminuera.

Imagerie médicale

L’ajout d’une antenne de surface en réseau phasé permettra la réalisation d’examens précis de petites régions anatomiques. Elle permettra d’offrir, entre autres, un examen de la prostate qui exige présentement un déplacement à l’extérieur de la zone.

Pathologie

L’achat d’un microtome permettra l’obtention de fines tranches de tissus aux fins d’observation au microscope.

Urologie

La cystoscopie est une intervention utilisée pour le diagnostic et le traitement de troubles liés à la vessie et à l’urètre. La plupart des médecins estiment que la cystoscopie est le meilleur moyen pour dépister le cancer de la vessie. L’acquisition d’un cystoscope sera très utile pour le secteur d’urologie.

RAPPEL
Shippagan veut savoir

Pour ou contre
les cartes de Noël ?

La ville invite ses citoyens à répondre à une question… écologique.

La Ville aimerait considérer un virage vert en ce qui a trait l’envoi de carte de souhaits du Temps des fêtes.

Comme citoyens de la Ville de Shippagan, est-ce que vous trouvez important de recevoir une carte de Noël de la part de la Ville ? Oui ou NON. Les gens peuvent répondre sur le site de la municipalité.

REDIFFUSION
Les pâtisseries
de St-Antoine

La 9e vente d’artisanat et de pâtisseries annuelle du Village de Saint-Antoine aura lieu le samedi 16 novembre de 9h à 13h au Centre communautaire de Saint-Antoine. Les organisateurs sont toujours à la recherche de marchands pour y participer, il faut appeler le 506-525-4020.

Le feu dans l’ancien Manoir de la Butte

Cap-Pelé subissait
un incendie

Tôt la nuit dernière un incendie se déclarait dans un édifice désaffectée, l’ancien Manoir de la Butte, où personne ne vivait plus était la proie des flammes à la fin de la nuit dernière, au petit matin.

Il faisait encore noir au moment où les pompiers de Cap-Pelé avec l’aide d’autres brigades voisines combattaient les flammes alors qu’un vent poussait des tisons, heureusement, loin du cœur du village. Le courant électrique était coupé causant 2 pannes qui touchaient 18 clients.

L’édifice n’abritait plus personne depuis un bon moment, tous les résidents ayant élus domicile dans un autre Foyer de soins. Il était trop tôt pour déterminer la cause de l’incendie. Un problème électrique peut-être, sauf qu’il faut se rappeler que la région connaissait plusieurs incendies criminels au cours des derniers mois.

(Photo Manoir de la Butte Facebook)

Nombre de place limité

EOS organise
une visite
de maisons solaires

Saviez-vous que le montant d’énergie solaire qui atteint la Terre en une heure suffirait à procurer de l’électricité au monde entier pour une année?

Imaginez si nous pouvions capturer toute cette énergie gratuitement.

Quelques personnes de la région sont déjà sensibles à ces possibilités. EOS éco-énergie offre une visite de maisons solaires de la région de Memramcook-Tantramar le dimanche 24 novembre 2019. Cet événement est entièrement gratuit et inclura la visite de 3 maisons dans la région.

UN

La première maison est une maison du style « Earth Ship » à Memramcook qui utilise l’énergie solaire passive pour le chauffage et reçoit présentement l’ajout d’une installation de panneaux solaires. Les propriétaires faisaient un voyage de Nouveau Mexique pour apprendre comment construit une Earth Ship eux-mêmes.

DEUX

La deuxième maison est située à Baie Verte et utilise des panneaux connectés au réseau électrique depuis 5 ans. La voiture électrique du couple se fait charger chaque nuit par ces panneaux.

TROIS

La troisième maison est complètement indépendante du réseau, située sur un boisé de 80 acres et alimentée par vingt panneaux solaires. La maison utilise du bois pour le chauffage et la famille a des jardins pour cultiver leur propre fruits et légumes

Comme cette visite nécessite des déplacements sur une distance assez grande, il faudra réduire notre impact en termes d’émissions en faisant du covoiturage. La visite débutera à 13h pile au bureau d’EOS et finira vers 17h à Amherst, à la troisième maison.

Il y a un nombre limité de places disponibles, donc les personnes intéressées devraient s’inscrire auprès d’EOS en envoyant un courriel à Lauren Clark, à [email protected] ou au 536-4487.

Collecte de fonds
pour le PCNB

L’Association PC de Carleton York organise son Dîner buffet de boeuf rôti et sa vente de pâtisseries de Noël le samedi, 16 novembre de 16h30 a 17h30 au Club Lions de Nackawic.

Blaine Higgs sera conférencier
à Moncton

Pour l’ AGA des associations de circonscription progressiste-conservateur de Moncton Sud-Ouest, de Moncton Nord-Ouest, de Moncton Centre, de Moncton Est et de Moncton Sud ainsi que de

Riverview le samedi, 16 novembre au Centre communautaire Moncton Lions

Il y aura les inscription à 9h30 et l’AGA à 10h

C’est le PM Blaine Higgs qui sera conférencier invité.

Les sciences sociales en Acadie
Ça fait 80 ans qu’on a une école des sciences sociales au NB
Il y a 80 ans, en 1939 le 6 novembre, il y avait l’inauguration officielle de l’école des sciences sociales et économiques à Memramcook.

Depuis toutes ces années, le père Clément Cormier a joué un rôle important dans l’histoire des sciences sociales en Acadie, particulièrement dans la fondation d’une école des sciences sociales au sein du Collège Saint-Joseph de Memramcook. Il s’était inspiré pour reproduire en Acadie, à plus petite échelle, l’institution de l’école des sciences sociales du père Georges-Henri Lévesque, à l’Université Laval.

CCNB sur scène
Un nouveau logo grâce à une étudiante en Conception graphique!
Le nouveau logo de CCNB sur scène a été dévoilé aujourd’hui par les étudiants du programme Administration des affaires — gestion communautaire et culturelle du CCNB de la Péninsule acadienne.

Le nouveau logo de CCNB sur scène est la création de Paryse Daigle, qui a remporté le concours qui s’adressait aux étudiants du programme Conception graphique, offert au campus de Dieppe.

« Les multiples couleurs utilisées sont celles que l’on peut voir dans l’éclairage d’une salle de spectacle. Ce sont des couleurs dynamiques, vibrantes, festives et invitantes, tout comme CCNB sur scène qui amène une expérience amusante et mémorable pour les participants et les spectateurs. Ces différentes couleurs représentent aussi la diversité étudiante qui y participe », a commenté Paryse. CCNB sur scène est un concours musical annuel qui permet à des étudiants des cinq campus du CCNB (Bathurst, Campbellton, Dieppe, Edmundston et Péninsule acadienne) de démontrer leur talent artistique en montant sur la scène.

RAPPEL
Mentor recherché
à St-Basile

Le DSFNO recherche actuellement un Mentor en gestion des comportements par intérim. C’est un poste à terme fixe jusqu’ au 19 juin 2020 pour la Régionale St-Basile. Il s’agit d’un travail professionnel dans les domaines de la planification et de la gestion des services destinés aux élèves ayant des problèmes de comportements sévères dans le but de créer un milieu propice à l’apprentissage. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à Louise Bourgoin agente aux ressources humaines du district scolaire du Nord-Ouest.

Le District scolaire francophone du Nord-Ouest offre des services et des programmes éducatifs à 5 218 élèves, regroupés dans 18 écoles.

Au théâtre, à Dalhousie, à Néguac et Shédiac

La Traceuse / Florence

Le spectacle en tournée La Traceuse / Florence produit par le TPA achève son tour du NB…

La représentation à Dalhousie, ce soir, aura lieu à l’École L.E.R et demain, jeudi 31 octobre au Théâtre Richard-Denys de Néguac. Puis samedi, 2 novembre, dernière représentation à Shédiac à la polyvalente Louis J. Robichaud.

Midget AAA

Joshua Nadeau domine toujours
la colonne
des marqueurs

En récoltant cinq autres points en fin de semaine, Joshua Nadeau, un patineur de Saint-François évoluant pour les Caps de Fredericton, continue de dominer la colonne des marqueurs dans la Ligue de hockey midget AAA NB/IPE.

Samedi, les Caps l’ont emporté 3 à 2 contre les Vito’s de Saint-Jean. Il a pris part aux trois buts des siens avec un filet et deux aides. Le défenseur Jérémie Thibodeau, de Saint-Léonard, a amassé trois passes.

Dimanche, les Caps ont eu le meilleur 7 à 4 contre Charlottetown. Joshua Nadeau a réussi un but et amassé une passe. L’arrière Jacob Long a également touché les cordages. Le défenseur Jérémie Thibodeau a récolté trois autres aides.

Premier marqueur jusqu’ici cette saison, Joshua Nadeau totalise 14 buts et 14 aides pour 28 points en 14 rencontres (trois de mieux que son plus proche rival). Le défenseur Jérémie Thibodeau occupe le 24e rang avec ses 10 mentions d’aide.

Notons que les Caps de Fredericton (2e/8v, 6d = 16 pts) accueilleront les Flyers de Moncton (1er/26 pts) lors d’un match disputé le dimanche 10 novembre à 15 h exceptionnellement au Centre Jean-Daigle. Les Caps comptent aussi dans leurs rangs le gardien Matthew Parker et l’attaquant Noah Gibbs (blessé).

(Gilles Duval CFAI FM)

La piscine
de Campbellton
sera fermée…

Plusieurs dates dans la saison sont à retenir alors que la piscine municipale du Centre civique Memorial régional de Campbellton sera fermée. Notamment, le 11 novembre Jour du Souvenir, puis les samedi 23 et dimanche 24 novembre pour des compétitions. Enfin, pour Noël, la piscine sera fermée le mercredi 25 décembre et le jeudi 26 décembre.

Les Pionniers
au tournoi Pee-Wee
de Québec

Les Pionniers du Nord-Ouest ont obtenu la confirmation qu’ils prendront part au 61e édition du Tournoi International de Hockey Pee-Wee de Québec qui se déroulera du 12 au 23 février 2020 au Centre Vidéotron. Jusqu’ici cette saison, les Pionniers ont une fiche de huit victoires et aucun revers dans la Ligue de hockey Pee-Wee AAA du Nouveau-Brunswick.
(Gilles Duval CFAI FM)

Point chaud au NB : 8,3 °C 46,9 °F Point Lepreau

Point froid au NB : 2,7 °C 36,9 °F Charlo

Bas-Caraquet 2°C Neige intermittente
Bathurst 2°C Neige intermittente
Charlo 1°C Neige intermittente
Edmundston 1°C Neige intermittente

Fredericton 3°C Pluie intermittente mêlée de neige
Miramichi 2°C Neige intermittente
Moncton 5°C Neige intermittente
St-Jean 8°C Neige intermittente
Source Environnement Canada

À demain… pour encore
plus d’information
sur le Nouveau-Brunswick
 

Édition du dimanche

www.nouvellesnb.ca

Note: Tous les dimanches l’édition est bonifiée des Opportunités d’emploi publiées gratuitement. Si vous avez des infos ou des offres d’emploi à publier… n’hésitez pas C’EST GRATUIT:

Expédiez à [email protected]

LES ENTREPRISES PEUVENT
AFFICHER LES POSTES À COMBLER
GRATUITEMENT

Expédiez à [email protected]
avant 17h le samedi …
indiquez
-Nom de l’entreprise
-Postes à combler
-Où envoyer le CV
-Date limite pour postuler

AVIS AUX ENTREPRISES
Sans limitation de date

nous publierons votre message pendant 12 semaines consécutives
Si vous souhaitez répéter l’annonce, il faut réinscrire le poste après cette période de 12 semaines.

 

 
NOUVELLES NB AVANT TOUT
« Le fil de presse de nouvelles du NB »
directement dans votre courriel PRIVÉ
SANS PUBLICITÉ, sans application à installer.
Le Fil de presse de nouvelles du NB
est un média nouveau, différent et original.
Abonnez-vous à www.nouvellesnb.ca
C’est le moins cher et le plus écologique…
{{unsubscribe | fallback : En tout temps, pour vous désabonner cliquez ici}}