édition du 7 novembre 2019

Nouvellesnb.ca 7 novembre 2019 – Nouvelles NB

Cette édition ne coûte que .27¢ aux abonnés.
Recommandez-nous à vos amis, merci !

Votre journal NUMÉRIQUE jeudi 7 novembre 2019
Édition # 758 / 3e année

Éphémérides du NB
Vous souvenez-vous…?

Le 7 novembre en 1999, il y a 20 ans, le ministre du Développement économique et du Tourisme du NB, Peter Mesheau, confirmait que le groupe «Les Industries Wink» (Industrie de la filature et du tissage du coton) s’était placé sous la protection de la Loi sur les faillites.

Le premier actionnaire non majoritaire était une compagnie à numéro du 2650-1155 boul. René-Levesque à Montréal, le deuxième actionnaire était le gouvernement du NB. Le registre ne fait état d’aucune faillite pour cette entreprise.

Prévisions de la météo
Demain au NB -1°C Neige intermittente
Détails à la fin du journal… en bas!
Dans NouvellesNB aujourd’hui

On vous résume ça… On aura froid dans les prochains jours mais ça ne nous empêchera pas de connaître les changements de hauts-fonctionnaires, qu’on parlera espagnol à Rogersville et de la possibilité d’avoir un parc provincial de la Restigouche… et bien d’autres choses à savoir sur le NB dans cette édition d’aujourd’hui.

On passe sous la barre du zéro au NB
Depuis quelques jours, en fait depuis quelques heures pourrait-on dire, le NB passe sous la barre du zéro degré Celcius. On entre, définitivement dans l’hiver avec plus ou moins d’empressement, c’est selon les régions.

Ça veut dire, pneus d’hiver pour les autos. Calfeutrage et isolation pour les maisons, petites laines et vitamines pour les humains. Vive le Canada, le plus beau pays froid du monde.
SL

Changements à la haute direction
du gouvernement annoncés

Le grand jeu de la chaise musicale au NB

Les changements se faisaient trop lentement depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement Higgs. Sa précarité aussi influençait cette tradition de nommer ses hommes à la place de ceux du précédent gouvernement. Maintenant, que tout le monde a pris ses petites habitudes et qu’il ne semble pas y avoir d’intérêt à déclencher des élections trop rapidement car aucun parti politique n’a vraiment les moyens de se lancer dans une telle aventure sans pouvoir s’assurer de son propre succès. Aujourd,hui, avec plus d’assurance, le PM appelait à lui ses personnes de confiance pour l’aider à appliquer sa politique, à sa manière.

Le premier ministre, Blaine Higgs, a annoncé, aujourd’hui, des changements à la haute fonction publique du gouvernement provincial.

« Notre gouvernement a récemment présenté une feuille de route pour l’avenir du Nouveau-Brunswick qui mise sur les priorités clés et sur l’importance de rendre des comptes au public, a déclaré M. Higgs. Pour atteindre nos objectifs en tant que gouvernement, nous devons avoir une fonction publique hautement performante. Et pour y arriver, il est important de bâtir une solide équipe de hauts fonctionnaires pour diriger l’organisation et soutenir les ministres afin qu’ils puissent continuer à mettre l’accent sur les priorités du NB et produire des résultats. »

À compter du 12 novembre, Jean-Marc Dupuis deviendra secrétaire du Cabinet. Cette nomination s’ajoute à ses responsabilités actuelles en tant que chef des opérations, greffier du Conseil exécutif et chef de la fonction publique.

Gérald Richard, qui est actuellement sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur francophone), deviendra sous-ministre de la Santé. Il remplace Tom Maston, qui a récemment pris sa retraite.

Marcel Lavoie deviendra sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur francophone). M. Lavoie est actuellement sous-ministre adjoint aux services éducatifs francophones au ministère.

George Daley deviendra sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur anglophone). M. Daley a récemment été président de la New Brunswick Teachers’ Association et coprésident de la Fédération des enseignants du Nouveau-Brunswick. Il est actuellement enseignant et directeur adjoint à Bathurst.

Kelly Cain, qui est actuellement sous-ministre des Transports et de l’Infrastructure, deviendra sous-ministre des Affaires intergouvernementales et sous-ministre responsable de la Direction de l’égalité des femmes.

John P. Logan deviendra sous-ministre par intérim des Transports et de l’Infrastructure. Il est actuellement conseiller principal au sein de ce ministère.

Cade Libby deviendra sous-ministre par intérim des Affaires autochtones et président par intérim de la Société de développement régional. Il est actuellement vice-président de la Société de développement régional. Hélène Bouchard, qui est actuellement sous-ministre par intérim des Affaires intergouvernementales et présidente par intérim de la Société de développement régional, occupera d’autres fonctions clés au sein de la haute fonction publique.

Cathy LaRochelle, deviendra sous-ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches. Elle est actuellement sous-ministre par intérim de ce ministère.

Judy Wagner, qui était auparavant secrétaire du Cabinet et sous-ministre des Affaires autochtones, est maintenant la secrétaire principale et directrice générale du Cabinet du lieutenant-gouverneur.

En plus de Tom Maston qui a pris sa retraite après 28 ans au sein de la fonction publique, l’actuel sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur anglophone), John McLaughlin, prendra sa retraite le 31 décembre après 30 ans au sein de la fonction publique. M. McLaughlin demeurera au ministère en tant que conseiller spécial jusqu’au 31 décembre.

Qui fera quoi au NB?

Voici la liste complète des sous-ministres, des administrateurs généraux des ministères et des présidents des sociétés de la Couronne de la Partie I. Les changements entreront en vigueur le 12 novembre (* désigne un changement ou un ajout) :

Jean-Marc Dupuis*, chef des opérations, greffier du Conseil exécutif, secrétaire du Cabinet, et chef de la fonction publique;

Louis Léger, sous-ministre et chef de cabinet au Cabinet du premier ministre;

Cade Libby*, sous-ministre des Affaires autochtones (par intérim), et président de la Société de développement régional (par intérim);

Cathy LaRochelle*, sous-ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches;

George Daley*, sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur anglophone);

Marcel Lavoie*, sous-ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (secteur francophone);

Thomas MacFarlane, sous-ministre des Ressources naturelles et du Développement de l’énergie;

Kelli Simmonds, sous-ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux;

Cheryl Hansen, sous-ministre des Finances et du Conseil du Trésor, et secrétaire du Conseil du Trésor;

Gérald Richard*, sous-ministre de la Santé; Kelly Cain*, sous-ministre des Affaires intergouvernementales, et sous-ministre responsable de la Direction de l’égalité des femmes;

John B. D. Logan, sous-ministre de la Justice et Cabinet du procureur général;

Sadie Perron, sous-ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail;

Michael Comeau, sous-ministre de la Sécurité publique;

Eric Beaulieu, sous-ministre du Développement social;

Alain Basque, sous-ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture (par intérim);

John P. Logan*, sous-ministre des Transports et de l’Infrastructure (par intérim);

Alan Roy, directeur général de Service Nouveau-Brunswick;

Stephen Lund, directeur général d’Opportunités NB / Développement économique et Petites Entreprises;

Paul Greene, sous-ministre responsable des communications, Bureau du Conseil exécutif.

Le Sénateur McIntyre quitte le Sénat
Paul McIntyre est un avocat accompli et bâtisseur dans sa communauté (Charlo), le sénateur Paul E. McIntyre faisait ses adieux au Sénat après avoir siégé à la Chambre rouge pendant plus de sept ans.

Le sénateur McIntyre a commencé à pratiquer le droit avec son frère en 1973 dans le nord-est, dans les domaines du droit criminel, civil, familial et immobilier. De plus, il a présidé la commission d’examen du Code criminel du NB pendant 25 ans.

Nommé au Sénat en 2012, il a siégé à plusieurs comités, dont ceux des affaires juridiques et constitutionnelles et de la sécurité nationale et de la défense.

Citations du sénateur
lors de son départ

«Après avoir raccroché le téléphone, (offre du PM Trudeau ) je me rappelle que des larmes me coulaient sur les joues. C’était tout un honneur et un privilège que d’être nommé au Sénat.»

«C’est difficile pour moi de partir. J’adore le Sénat, mais je n’ai pas le choix. C’est ainsi lorsqu’on atteint l’âge du départ obligatoire à la retraite.»

«Je me suis toujours impliqué dans le travail communautaire. J’ai bien l’intention de continuer dans cette voie après mon départ du Sénat.»
(source SenAplus)

Ce qu’on ignore
à propos du sénateur

Avant de devenir sénateur, en 2002, Paul McIntyre avait créé un parc naturel de 60 hectares. C’était la terre de ses ancêtres. Alfred DesRosiers qui était son arrière-grand-père et, comme sa mère s’appelait Victoria, il baptisa le parc Alfred-Victoria-DesRosiers.

Le tout a été construit à ses frais, sans aucune forme de financement, de subvention ou d’aide de la part de n’importe quel ordre de gouvernement, que ce soit à l’échelle fédérale, provinciale ou municipale.

En 2013, il fait cadeau à la communauté, du village de Balmoral, où se trouvent ces terres. «J’en suis très fier. J’ai toujours été engagé, et je le suis encore, auprès de plusieurs organismes de bienfaisance, que je soutiens financièrement.» ajoutera l’ex-sénateur Paul McIntyre.

McCain s’engage
à investir 80 M $
à Grand-Sault
La compagnie McCain Foods prévoit investir 80 millions $ afin de créer une nouvelle ligne de production à ses installations de Grand-Sault.

Selon l’entreprise, la création d’une nouvelle chaîne de production à haute vitesse des produits de pommes de terre lui permettra de répondre à la demande des clients pour ce segment de marché en forte croissance et de renforcer sa présence dans ce secteur de la transformation alimentaire au Canada et en Amérique du Nord.

L’investissement devrait permettre de créer 80 emplois lorsque l’agrandissement serait complété. La nouvelle chaîne de production doit être fonctionnelle au début de l’année 2021.
(Gilles Duval CFAI-FM)

À Rogersville on parlera
en espagnol, en français et en anglais

L’UNF-NB
sera l’hôte de la conférence des jeunes de La Via Campesina

L’Union nationale des fermiers du NB (UNF-NB), en collaboration avec des membres de la section des jeunes de l’UNF, la section de l’Amérique du Nord de La Via Campesina (LVC) et La Ferme Terre Partagée, accueillera, en novembre, une trentaine de jeunes délégués de La Via Campesina de partout en Amérique du Nord. Ce rassemblement dynamique, à caractère politique, est cofinancé par l’Union européenne et La Via Campesina International.

Les délégués se réuniront pour une semaine d’ateliers qui porteront entre autres sur la justice climatique, le féminisme populaire paysan et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans.

Une visite dans un centre alimentaire dirigé par des Autochtones sera également organisée. Le soir, les délégués pourront entendre de la musique acadienne et découvrir l’histoire culturelle des Acadiens. Les habitants de la collectivité locale et les membres de l’UNF-N.-B. sont invités à participer à la soirée de rencontre du mercredi 13 novembre.

Ce rassemblement vise notamment à renforcer les relations entre les participants, à leur permettre de s’encourager les uns les autres à assumer des rôles de premier plan au sein de LVC, à en apprendre davantage sur les luttes et les histoires de chacun et à se mobiliser pour agir ensemble.

Les conférences se tiendront au centre communautaire de Rogersville, du 11 au 15 novembre. Tous les repas seront également servis au centre communautaire. Des services d’interprétation de l’espagnol à l’anglais seront offerts.

Pour réchauffer les invités
Les membres de l’UNF-NB et de la collectivité locale sont invités à prêter des vêtements d’hiver, comme des tuques et des manteaux, ainsi que des couvertures aux délégués qui seront logés dans la collectivité.

La soirée de rencontre aura lieu le 13 novembre à 19 h 30, au centre communautaire de Rogersville. Tous sont les bienvenus, et l’entrée est gratuite.

Il fera bientôt froid
Des manteaux
sont recherchés
C’est le temps de faire le ménage de vos garde-robes, l’automne nous passons plus de temps à l’intérieur, on peut faire le rangement, le classement et le ménage de nos garde-robes. Ça nous occupe et ça peut être utile aux autres.

Plusieurs Friperies communautaires, magasins d’aide, Armée du Salut etc peuvent avoir besoin de vos dons.

Toutes ces organismes sont recherche des manteaux d’hiver pour hommes et pour femmes et pour enfants, en bonne condition, propres et de toutes les tailles.

La friperie de votre coin connaît une forte demande avec l’arrivée de nouveaux arrivants au NB et aussi avec le niveau de pauvreté dans la province. C’est le temps de faire le ménage de vos garde-robes, de toute façon… depuis quand n’avez-vous pas porté ces vêtements ? Tuques et mitaines, et aussi les bottes sont toujours bienvenue. C’est Friperies offrent de l’espoir et de l’aide concrète à vos voisins.

Consultation sur la création du parc provincial
Est-ce qu’on veut un parc de la Restigouche

La province lance un processus de consultation pour connaître l’avis du public sur la création d’un éventuel parc provincial dans le bassin hydrographique de la rivière Restigouche.

Le processus de consultation permettra au public de se renseigner sur ce qui est proposé et de discuter du projet dans le cadre de séances d’information et d’un sondage en ligne.

Les séances d’information visant à recueillir les commentaires du public et des groupes d’intervenants auront lieu du 12 au 14 novembre.

Les séances d’information auront lieu aux heures et endroits suivants :

le mardi 12 novembre, de 17 h à 20 h, à l’Auberge Évasion de Rêves, 11, rue Canada, à Saint-Quentin; le mercredi 13 novembre, de 17 h à 20 h, au poste d’incendie communautaire de Robinsonville; et le jeudi 14 novembre, de 17 h à 20 h, au parc provincial Sugarloaf, à Atholville.

Les gens du NB sont invités à soumettre leurs commentaires à l’une des séances d’information ou à les envoyer par écrit à

[email protected]

ou par la poste au ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, C. P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1 d’ici le vendredi 6 décembre.

Assemblée générale annuelle de la Fondation Hôpital
de l’Enfant-Jésus
L’année 2018-2019 a été une année marquante pour la Fondation Hôpital de l’Enfant-Jésus qui a lancé sa première campagne majeure de financement de son histoire.

L’objectif de 815 000$ visait le réaménagement de la clinique d’oncologie ainsi que l’achat d’équipements pour la lutte contre le cancer pour le secteur des soins ambulatoires et l’imagerie médicale. Il est important de noter que la Fondation avait été le partenaire financier de l’établissement lorsque la clinique d’oncologie a été mis en place en 2007 et qu’elle a continué, au cours des dernières années, à appuyer ce service important pour la Péninsule acadienne par l’entremise de l’achat d’équipements et du perfectionnement du personnel.

De plus, durant le dernier exercice, la fondation a également investi dans les secteurs suivants de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ† afin d’améliorer les services et les soins de santé pour la population :

• 118 732 $ – Soins aux patients, services de diagnostic, de traitement et de suivi (78 %);

• 21 729 $ – Services régionaux spécialisés et services de lutte contre le cancer (14 %);

• 11 819 $ – Perfectionnement et formation (8 %).

« Nous ne devons jamais oublier que le succès de la Fondation repose sur le dévouement des bénévoles et de la grande générosité de la communauté. Merci aux compagnies, aux organismes et aux individus qui continuent de croire dans la mission de la Fondation. Merci également aux organisateurs et aux participants des diverses activités de collecte de fonds telles que la campagne l’Étoile du Nord, le souper-bénéfice avec artistes invités ainsi que le Radiothon des Roses. Votre engagement permet de faire rayonner la Fondation. » a déclaré M. Normand Mourant, président du Conseil d’administration.

Les membres élus du Conseil d’administration de la Fondation Hôpital de l’Enfant-Jésus sont : Christina Mallet (présidente), Mélanie Chiasson (vice-présidente), Frédéric Poirier (trésorier), Jean-Claude Doiron (secrétaire), Judy Butler (gestionnaire des Soins de santé primaires), Céline Haché, Dre Solange Lanteigne, Étienne Boudreau, Aline Landry, Annie-Julie Gauvin, David Blanchard et Claudine Thériault.

La mission de la Fondation Hôpital de l’Enfant-Jésus est de recueillir des fonds dans le but d’appuyer l’Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ† afin d’améliorer les soins et services de santé pour notre communauté.

Invasion de domicile à Caraquet
Trois suspects recherchés
La GRC de Caraquet demande l’aide du public pour identifier et retrouver trois personnes impliquées dans une invasion de domicile à Village-Blanchard.

Le 5 novembre, vers 22 h 40, des policiers se sont rendus à une résidence de la route 11 après un signalement d’invasion de domicile et de vol qualifié. Les enquêteurs croient que trois personnes sont entrées dans la résidence et ont agressé le propriétaire avec une arme. Aucun bien n’a été volé au cours de l’incident. Le propriétaire a réussi à quitter la résidence et à téléphoner à la police.

Des patrouilles ont été faites dans le secteur, avec l’aide de la Section des chiens policiers de la GRC, mais les trois suspects n’ont pas été retrouvés.

Les suspects mesureraient entre 168 cm (5 pi 5 po) et 173 cm (5 pi 8 po). Chacun portait un chandail à capuchon de couleur foncée et un masque couvrant le visage. Deux des trois suspects parlaient français. Les trois ont été vus quittant le secteur à bord d’une petite voiture blanche, en direction nord, vers Caraquet.

Le propriétaire de la résidence a été amené à l’hôpital, mais on ne craignait pas pour sa vie. Il a depuis reçu son congé. L’enquête se poursuit.

Si vous avez des renseignements au sujet de l’incident ou si vous avez vu, dans le secteur, au moment de l’incident, des personnes correspondant à la description des suspects, veuillez communiquer avec le Détachement de Caraquet au 506-726-5222. Pour conserver l’anonymat, vous pouvez aussi communiquer avec Échec au crime par téléphone au 1-800-222-8477 ou par Internet à www.crimenb.ca

Le diner de Noël
à Ste-Anne

Un «Dîner de Noël, est prévu le dimanche 1er décembre de 11h à 13h au sous-sol de l’église de Ste-Anne-de-Madawaska.

Les billets sont en vente auprès des bénévoles et au presbytère de la paroisse : Adultes 10$; Enfants de moins de 12 ans: 5$.

Incendie suspect
à Sunny Corner
Les gendarmes de la GRC de Sunny Corner enquêtent sur l’incendie suspect d’une résidence, à Sunny Corner, à l’ouest de Miramichi.

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, la GRC et des pompiers du service des incendies de Sunny Corner se sont rendus sur le chemin River, où une résidence était en feu. La résidence était vacante au moment de l’incident. L’enquête a établi que l’incendie était de nature suspecte. Personne n’a été blessé.

5M $ pour faire revivre la guerre de 1812

Témoin de l’Histoire du patrimoine militaire canadien, la Tour Martello-de-Carleton, érigée en 1813 par les Britanniques sur les sommets d’un escarpement rocheux surplombant le port et la ville de St-Jean, sera restaurée par le Groupe Atwill-Morin qui vient d’obtenir le contrat de 5M $ pour cette réalisation d’envergure.

Passée d’une fortification à lieu historique national en 1948, cette pièce maîtresse du patrimoine militaire canadien en pierres construite pour la Guerre de 1812, qui dura jusqu’en 1814, a joué un rôle crucial dans la défense de la ville de Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, et de son havre, jusqu’en 1944. Cette tour, l’une des 16 tours Martello érigées au Canada, témoigne non seulement de l’histoire architecturale militaire canadienne, mais aussi de 130 ans de technologie de défense côtière.

« Pour le Groupe Atwill-Morin, c’est un honneur et un privilège de pouvoir travailler sur l’une des plus grandes pièces de l’échiquier patrimonial du monde historique canadien qui est devenu l’un des grands symboles nationaux : un petit fort circulaire dont le concept remonte à la défense du sud de l’Angleterre durant les guerres napoléoniennes » a dit son président et chef de la direction, Matthew-Atwill-Morin.

Évalué à 5M $, ce contrat prestigieux qui échoit au Groupe Atwill-Morin exigera beaucoup de parcimonie dans l’exécution des travaux qui seront pratiqués sur un ensemble conçu de pierres d’origine locale et qui se déploie sur un plan asymétrique et une volumétrie irréguliers.

Érigée à l’ouest de Saint-Jean (Saint John) qui s’appelait à l’époque Carleton, cette Tour Martello, renferme un entrepôt de poudre et une caserne pour les soldats pour qui la perspective, à partir du poste de commandement, offrait une vue panoramique de la ville, de la baie et de l’île Partridge qu’ils avaient la responsabilité de protéger des potentiels assauts des forces militaires américaines alors en guerre avec la Grande-Bretagne, et dans laquelle le Canada fut entraîné comme colonie de l’Empire britanique.

« De hauteur initiale de 9 mètres avec une plate-forme à canons mesurant 15 mètres de largeur à la base, ces travaux de restauration exigeront beaucoup de doigté, de minutie et d’expertise » a poursuivi monsieur Atwill-Morin, en précisant que les murs de près de 2 mètres d’épaisseur devront notamment être refaits, par endroits, et/ou solidifiés, dans le respect des normes et des pierres d’origine qui seront, toutes, restaurées avant de reprendre leurs places, une à une, dans beaucoup de cas, dans un ensemble d’une complexité plutôt particulière.

Les travaux rendus nécessaires en raison, particulièrement, des ravages causés par le climat maritime prendront fin le 24 décembre 2020, rendant ainsi à ce lieu historique ses titres de noblesse de Musée militaire.

La GRC recherche
le conducteur
d’un délit de fuite

La GRC d’Oromocto recherche le conducteur ou la conductrice qui a quitté les lieux d’une collision survenue à Geary dans laquelle un piéton a été blessé.

Le 30 octobre 2019, entre 18 h et 19 h 15, un homme qui marchait sur le chemin Broad, en direction nord, a été frappé par un véhicule. Une personne qui passait par là l’a trouvé, gisant par terre entre les numéros de voirie 729 et 736. Le véhicule impliqué dans la collision avait quitté les lieux.

Le piéton a été transporté à l’hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie. La police n’a pas réussi à obtenir une description du véhicule ou de la personne qui le conduisait.

Si vous avez été témoin de la collision ou si vous avez des renseignements au sujet de la personne qui conduisait le véhicule impliqué, veuillez communiquer avec le Détachement d’Oromocto au 506-357-4300. Pour conserver l’anonymat, vous pouvez aussi communiquer avec Échec au crime par téléphone au 1-800-222-8477 ou par Internet à www.crimenb.ca.

Lancement de l’initiative
Prêt
pour l’avenir Wabanaki
Une initiative a été lancée pour aider les étudiants universitaires autochtones à devenir prêts à l’emploi tout en aidant les employeurs à trouver et à recruter des employés qualifiés.

L’initiative Prêt pour l’avenir Wabanaki a été établie comme partenariat entre le gouvernement provincial et les quatre universités de la province qui sont financées par des fonds publics. Elle suit le modèle de l’initiative provinciale Prêt pour l’avenir NB, qui a été créée plus tôt cette année.

Prêt pour l’avenir Wabanaki permettra de :

-fournir aux étudiants autochtones des occasions d’acquérir une expérience en milieu de travail avant l’obtention de leur diplôme;
-améliorer l’aptitude au travail des étudiants dans un domaine lié à leurs études;
-soutenir la croissance, le recrutement et la rétention de l’effectif pour les employeurs.

« Grâce à Prêt pour l’avenir Wabanaki, nous sommes en mesure de renforcer l’engagement de l’Université du Nouveau-Brunswick envers les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation en valorisant les connaissances et les modes de connaissance autochtones en améliorant l’accès des étudiants autochtones à l’éducation expérientielle », a dit le recteur et vice-chancelier de l’université, Paul Mazerolle. « Durant notre première année, nous avons pu offrir à 17 étudiants autochtones des possibilités de placements professionnels adaptés à leur culture. Nous avons hâte d’accroître et de renforcer les possibilités pour les étudiants autochtones à l’avenir. »

Le lancement de Prêt pour l’avenir Wabanaki a eu lieu à Fredericton en présence de représentants de l’UNB et de la St. Thomas University. La Mount Allison University et l’UM participent également à l’initiative.

L’annonce a été faite dans le cadre de la Semaine de la carrière au Canada atlantique. Le thème de cette année est l’apprentissage expérientiel.

Contrer la désinformation
par le journalisme
à l’école Le Tremplin
En cette ère de désinformation, des enseignants de l’école Le Tremplin de Tracadie ont décidé de confier à des élèves l’élaboration d’un journal étudiant et la gestion d’un compte Twitter.

Ces sept jeunes de 7e année doivent effectuer les mêmes tâches que les journalistes professionnels, dont la recherche, la cueillette d’informations et l’écriture de textes. On retrouve également un rédacteur en chef et des photographes.

Le journal s’adressera à la communauté scolaire et aux parents et traitera des activités qui ont lieu au Tremplin. Comme l’école a déjà un compte Facebook qui est géré par des adultes, le personnel de 7e année – composé de Jérôme Roy, Marc McWilliams, Denise McWilliams et Véronique Haché – a suggéré aux élèves d’utiliser Twitter.

L’enseignant Jérôme Roy croit que le projet permettra aux jeunes de comprendre le fonctionnement des médias et de développer une pensée critique par rapport à tout ce qui est publié sur les réseaux sociaux.
(Serge Dionne CKLE)

En concert
à Rivière-Verte

L’Orchestre philarmonique du Haut-St-Jean, sous la direction de Daniel Finze, présentera un concert «Songe d’automn» le dimanche 24 novembre à 14h en l’église Sacré-Coeur de Rivière-Verte. Les billets sont vendus au guichet: 25$. Pour les enfants de moins de 12 ans, c’est gratuit.

Au Marché de Noël
du Haut-Madawaska

Les artisans du Haut-Madawaska vous invitent au Marché de Noël au gymnase de l’école du Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska de Clair le samedi 7 décembre de 9 h à 16 h.

Il y aura plus de 50 kiosques. En après-midi, de 13 h à 15 h, le père Noël sera sur place. Entrée et prix de présence gratuits.

Tous les profits seront remis pour les différentes activités des élèves. Corinne Bélanger au 506-992-8983.

Cours de peinture pour amateurs
Tout le monde
peut peindre
il suffit de vouloir
Les cours de peinture avec Jeanne Michaud ont débuté il y a quelques temps mais les autres intéressés, peuvent encore se joindre au groupe puisqu’il y a encore de la place.

Les cours auront lieu tous les lundis de 13 h à 16 h dans le local de la municipalité de Saint-François (Haut-Madawaska). et se termineront le lundi 9 décembre pour la saison de Noël.

Par la suite, ils débuteront le 12 janvier pour se terminer le 24 mai. Pour rejoindre Jeanne Michaud, contactez le 1-418-853-5561.

Hockey masculin
Les Aigles Bleues accueillent les Axemen et les Huskies

Au hockey masculin de Sport universitaire de l’Atlantique, les Aigles Bleus (5e position) accueillent les Axemen de la Acadia University (1re position) vendredi et les Huskies de la Saint Mary’s University (3e position) samedi à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

L’entraîneur Judes Vallée sait que la tâche ne sera pas facile contre ces deux équipes en tête du classement.

« On garde cela positif, on a un scénario de neuf points sur une possibilité de 20, a-t-il indiqué. Il y a quelques matchs de perdus par notre faute, mais on n’est pas si loin dans le classement. Tout est serré devant et derrière nous. Il faut regarder en avant et amener plus d’offensive.»

« Ce seront deux bons matchs. On est la seule équipe à avoir battu Acadia cette saison et Saint Mary’s a une équipe qui travaille fort. C’est aussi la soirée des parents des joueurs samedi et on veut donner un bon show. On sait sur quoi travailler. Il faut créer davantage et jouer avec rigueur à l’offensive. Il faut de la solidité devant le filet adverse et une diminution du nombre de lancers contre nous. Le travail des unités spéciales doit aussi progresser. »

Le défenseur Justin Guénette est persuadé que les siens feront belle figure après leurs deux défaites consécutives. « Les avantages et désavantages numériques ont été des priorités lors des entraînements cette semaine, fait-il savoir. On est la seule équipe à avoir battu Acadia. On a confiance qu’on ira chercher les deux points. Il faudra travailler plus fort et gagner nos batailles d’un contre un. On est aussi une des équipes les plus punies de la ligue, donc il faut y remédier en faisant preuve de discipline et en jouant sur la glace. »

Les Aigles Bleus ont disputé le tiers de leur calendrier régulier et sont toujours en bonne position pour se qualifier pour les séries.

Volleyball féminin
Les Aigles Bleues joueront trois parties contre les Sea-Hawks

Cette fin de semaine, les Aigles Bleues de l’UM voyagent à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, pour jouer trois parties contre les Sea-Hawks de la Memorial University au volleyball féminin de Sport universitaire de l’Atlantique.

Le Bleu et Or (6e position) et les Sea-Hawks (5e position) vont s’affronter vendredi et samedi à 19 h, puis dimanche à 13 h.

« On a eu de bons entraînements cette semaine et notre état d’esprit est de travailler en équipe et d’améliorer notre performance, mentionne la joueuse de milieu Ivana Urquhart-Mladineo. On s’est beaucoup améliorées depuis le premier match et notre progression s’est poursuivie. »
Samedi, 16 novembre
Le 5e Movember Ride

La 5e randonnée « Movember Ride » organisée par le club VTT BrakeWater aura lieu le samedi 16 novembre.

Le départ se fera à 10 h du Parc industriel de Shippagan pour se rendre au Shelter de Grande-Anse ou il y aura une halte pique-nique (apportez votre lunch).

Le but de cette randonnée est de ramasser de l’argent pour la cause du cancer de la prostate. l’inscription est de 10 $ et il y aura des billets à 5 $ à vendre pour un tirage d’une passe de sentier VTT. Il y aura aussi un 50/50.

Un ruban bleu vous sera donné avec chaque inscription. En cas de pluie, la randonnée sera remise au 23 Novembre.

Point chaud au NB : 11,1 °C 52,0 °F Point Lepreau

Point froid au NB : -1,3 °C 29,7 °F Charlo

Bas-Caraquet -1°C Neige intermittente
Bathurst -1°C Neige intermittente
Charlo -3°C Neige intermittente
Edmundston -3°C Neige intermittente

Fredericton -1°C Neige intermittente
Miramichi -1°C Neige intermittente
Moncton 2°C Pluie ou neige
St-Jean 3°C 60% Possibilité d’averses de neige ou de pluie
Source Environnement Canada

À demain… pour encore
plus d’information
sur le Nouveau-Brunswick
 

Édition du dimanche

www.nouvellesnb.ca

Note: Tous les dimanches l’édition est bonifiée des Opportunités d’emploi publiées gratuitement. Si vous avez des infos ou des offres d’emploi à publier… n’hésitez pas C’EST GRATUIT:

Expédiez à [email protected]

 
LES ENTREPRISES PEUVENT
AFFICHER LES POSTES À COMBLER
GRATUITEMENT

Expédiez à [email protected]
avant 17h le samedi …
indiquez
-Nom de l’entreprise
-Postes à combler
-Où envoyer le CV
-Date limite pour postuler

AVIS AUX ENTREPRISES
Sans limitation de date

nous publierons votre message pendant 12 semaines consécutives
Si vous souhaitez répéter l’annonce, il faut réinscrire le poste après cette période de 12 semaines.

 

 
 
NOUVELLES NB AVANT TOUT
 
« Le fil de presse de nouvelles du NB »
directement dans votre courriel PRIVÉ
SANS PUBLICITÉ, sans application à installer.
 
Le Fil de presse de nouvelles du NB
est un média nouveau, différent et original.
Abonnez-vous à www.nouvellesnb.ca
 
C’est le moins cher et le plus écologique…
 
 
{{unsubscribe | fallback : En tout temps, pour vous désabonner cliquez ici}}